Eau potable: Déclenchement d’une phase de vigilance

Eau potable: Déclenchement d’une phase de vigilance

Situation précaire au niveau de l’approvisionnement en eau potable

En raison des conditions météorologiques des derniers jours et des prévisions pour les jours à venir, le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable (MECDD) et l’Administration de la gestion de l’eau (AGE) font un appel à la population pour limiter dans la mesure du possible la consommation d’eau potable et pour en éviter tout gaspillage. Même si nombre de communes disposent encore de ressources suffisantes, un appel général à l’économie d’eau potable s’impose néanmoins en vue d’une préservation maximale des ressources disponibles.

La recharge des nappes phréatiques était insuffisante pendant l’hiver passé et les débits d’un grand nombre de sources dans les aquifères réactifs se trouvent actuellement en-dessous du niveau d’une année avec une recharge normale. La baisse du débit de ces sources est d’autant plus grave que la chaleur caniculaire actuelle incite la population à consommer davantage l’eau du robinet. L’expérience montre une corrélation très étroite entre l’augmentation de la consommation et l’augmentation de la température. Les prévisions météorologiques annoncent des températures au-dessus de 30°C durant les deux semaines à venir, ainsi qu’une absence de précipitations. Il s’ensuit que l’on peut s’attendre à des consommations extrêmes pendant cette période.

Compte tenu de cette situation précaire, le MECDD et l’AGE en concertation avec les principaux fournisseurs d’eau potable, déclarent la « phase vigilance » du plan d’avertissement de l’utilisation de l’eau au niveau national. Les communes et leurs responsables peuvent ainsi mettre en œuvre des mesures et interdire certaines activités pour restreindre la consommation de l’eau potable via règlement communal.

Les bons gestes:

  • Arrosage/irrigation: Il n’est pas nécessaire d’arroser les pelouses. En effet, celles-ci supportent sans problème les périodes de sécheresse et reverdiront aux prochaines précipitations. Il est préférable d’irriguer son potager au petit matin ou tard le soir quand le sol est frais. De cette façon, l’on évite une trop grande évaporation, ainsi qu’un choc thermique pour les plantes.
  • Lavage de véhicules: Laver sa voiture chez soi est une activité très gourmande en eau et fortement déconseillée pendant les périodes de sécheresse. Cependant, l’on peut sans problème utiliser les stations de lavage professionnelles. Celles-ci fonctionnent en circuit fermé et « recyclent » l’eau.
  • Piscines hors sol: Un grand nombre de modèles de piscines hors sol / gonflables peuvent contenir jusqu’à plusieurs mètres cubes d’eau. Pendant des journées particulièrement chaudes, un grand nombre de citoyens remplissent simultanément leurs piscines et créent ainsi des pics de consommation. De plus, pour des raisons d’hygiène, cette eau doit être changée régulièrement ou traitée à l’aide de produits chimiques, tels que le chlore. Il est fortement recommandé d’utiliser les piscines publiques.
  • Domicile: Une baignoire remplie représente en moyenne 150 à 200 litres d’eau, alors qu’une douche de 5 minutes représente environ 80 litres d’eau. Il est donc indiqué de privilégier les douches aux bains. La consommation de la douche peut encore être réduite davantage en coupant l’eau pendant que l’on se savonne. Prendre l’habitude de ne faire fonctionner le lave-linge et le lave-vaisselle qu’à charge pleine aura un impact positif sur la consommation d’eau et la facture d’électricité.

Secteur communal et professionnel: Cet appel s’adresse également aux communes et aux entreprises, qui peuvent limiter l’utilisation de l’eau potable au strict nécessaire, notamment en optimisant l’arrosage des espaces verts, en évitant l’utilisation des nettoyeurs à haute pression, ou encore en mettant à l’arrêt les fontaines publiques.

Sur le site internet de l’Administration de la gestion de l’eau, quelques moyens simples permettant de réduire la consommation d’eau potable à un minimum, peuvent être consultés.

Interdiction de prélèvement d’eau de surface

Les déficits soutenus des précipitations atmosphériques dans la première moitié de l’année 2022 ont influencé le régime hydrologique des cours d’eau. Pour cette raison, le MECDD et l’AGE demandent à la population de cesser tout prélèvement d’eaux de surface, même couvert par une autorisation.

Durée de la « phase de vigilance »

La « phase de vigilance » sera levée via un communiqué par le MECDD et l’AGE. Merci d’en tenir compte. Il est compté sur le civisme et le bon sens de chacun.

Communiqué par le ministère de l’Environnement, du Climat et du Développement durable / l’Administration de la gestion de l’eau

*****

Prekär Situatioun vun der Drénkwaasserversuergung

Wéinst de Wiederkonditioune vun de leschten Deeg an en vue vun de Previsioune fir déi nächst Deeg, maachen den Ëmweltministère an d’Waasserverwaltung (AGE) Een Appell un d’Bevëlkerung, den Drënkwaasserkonsum sou wäit wéi méiglech ze limitéieren. Och wann eng Rei Gemengen nach genuch Ressourcen hunn, ass een allgemengen Opruff fir Drénkwaasserreserven ze spueren néideg fir esou e maximalen Erhalt vun de Reserven ze garantéieren.

Duerch de wéinege Reen iwwert de leschte Wanter ass de Grondwaasserspigel net héisch genuch an och den Debit vu ville Quelle leit momentan ënnert der Moyenne. De Réckgang vun dëse Quellen ass ëmsou méi eescht well déi aktuell Hëtzt d’Bevëlkerung encouragéiert méi Krunnewaasser ze konsuméieren. D’Erfarung weist eng ganz enk Verflechtung tëscht verstäerktem Verbrauch an erhéichten Temperaturen. D’Wiederprevisioune gesinn Temperaturen iwwer 30°C fir déi nächst zwou Wochen vir, mee keng Nidderschléi. Deemno musse mir déi nächst Deeg mat engem extrem heige Konsum rechnen.

Opgrond vun dëser prekärer Situatioun deklaréieren den Ëmweltministère an d’AGE an Zesummenaarbecht mat den Haaptliwweranten vum Drénkwaasser d’Wachsamkeets-Phas (Phase Vigilance) vum Warnplang fir de Waasserverbrauch (plan d’avertissement de l’utilisation de l’eau) op nationalem Niveau. D’Gemengen an hir Verantwërtlech kënnen esou Moossnamen ëmsetzen a verschidden Aktivitéite verbidden, fir den Drénkwaasserverbrauch ze beschränken.

E puer Regelen:

  • Netzen: De Wuess muss net genetzt ginn. Dësen iwwersteet dréche Perioden ouni Problem an erkritt sech nees mam nächste Reen. De Geméisgaart soll een am beschten am fréie Mueren oder am spéiden Owend nëtzen. Op dës Manéier verdonst am mannsten an den thermesche Schock fir d’Planzen ass och esou am geréngsten.
  • Wäsche vu Gefierer: Et gëtt ofgeroden den Auto bei grousser Dréchent ze wäschen. Dir kënnt einfach professionell Autoswäschanlage benotzen. Dës funktionéieren an engem zouene Circuit an « recycléiere » d’Waasser.
  • Piscinne: Vill opblosbar Schwämme kënne bis zu e puer Kubikmeter Waasser erhalen. Wärend besonnesch waarmen Deeg fëllen vill Bierger zur selwechter Zäit hir Schwämm esou dass de Verbrauch wärend dëser Zäit extrem an d’Luut geet. Ausserdeem muss dëst Waasser aus hygienesche Grënn reegelméisseg erneiert ginn oder mat Chemikalien, wéi zum Beispill Chlor, behandelt ginn. Et ass staark recommandéiert déi ëffentlech Schwämm ze benotzen.
  • Doheem: Fir eng gefëllte Bidden am Duerchschnëtt 150 bis 200 Liter Waasser, wärend ee fir eng Dusch ongeféier 80 Liter brauch. Dofir soll een d’Duschen enger Bidde virzéien. De Verbrauch beim dusche ka weider reduzéiert ginn andeems een d’Waasser ausschalt beim aseefen. D’Gewunnecht ze kréien d’Wäschmaschinn an d’Spullmaschinn nëmme lafen ze loosse wann se voll sinn, huet och e positiven Impakt op de Waasserverbrauch an d’Stroumrechnungen.

Gemengen- a Privatsecteur: Dësen Opruff riicht sech och un d’Gemengen an d’Entreprisen, déi den Drénkwaasserverbrauch op dat strikt noutwenneg limitéiere kënnen, virun allem duerch d’Optimisatioun vun der Bewässerung vun de Gréngflächen, d’Vermeidung vum Benotze vun Hochdruckreiniger, oder och nach duerch d’Ausschalten de Sprangbueren.

Op der Websäit vun der Waasserverwaltung sinn e puer einfach Tuyauen ze fanne wéi Dir den Drénkwaasserverbrauch op e Minimum reduzéiere kënnt.

Verbuet vun der Waasserentnahm aus Gewässer

De geréngen Nidderschlag an der éischter Hallschent vum Joer 2022 hat eng negativ Auswierkung op d’Gewässer am Allgemengen. Aus dësem Grond maachen den Ëmweltministère an d’AGE een Appell un d’Bevëlkerung, fir all Entnahm aus Gewässer ze stoppen, och wann des schonn autoriséiert gouf.

Dauer vun der Wachsamkeets-Phas

D’ Wachsamkeets-Phas gëtt iwwer eng Pressematdeelung vum Ëmweltministère an der AGE opgehuewen. Mir appelléieren un de gesonde Mënscheverstand vu jidderengem.

Kommunizéiert vum Ministère fir Ëmwelt, Klima an nohalteg Entwécklung / der Waasserverwaltung 

Dernière modification le 15.07.2022

Des articles de la même catégorie

UNICEF Lëtzebuerg: Aktioun Porte-à-Porte

UNICEF Lëtzebuerg: Aktioun Porte-à-Porte

UNICEF Lëtzebuerg: Aktioun Porte-à-Porte D' Gemeng Fréiseng informéiert Iech, datt d’UNICEF d'nächst Woch mat senger ‚Porte à Porte‘ Campagne weiderfiert. Bei dëser Campagne gi se bei d’Leit schellen, fir se iwwert hier Aarbecht z’informéieren an hinnen d’Geleeënheet...

lire plus